DRÔLE D’EN-DROIT

Description du site

Bienvenue sur le site du Pr Gilles J. Guglielmi, dont il constitue le prolongement du travail académique et le vecteur de la liberté d’expression reconnue à tout universitaire.

Vous y trouverez des documents de travail dans deux domaines : 1°) l’enseignement du droit (droit constitutionnel, droit administratif ; droits de l’Homme et des Libertés fondamentales) en licence ; 2°) la recherche juridique, parfois interdisciplinaire, sur le droit public, en Master et au-delà, à partir de thèmes relatifs au droit public comparé, au droit du service public ou au droit des contrats publics.

Des éléments du master "Juriste conseil des collectivités territoriales" y sont aussi déposés.

Ce site n’est pas un blog : il ne réagit pas toujours à l’actualité et les forums sont fermés (pour cause de spam). Bonne visite à tous !

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Liste des revues "Droit" établie par l’AERES

sans commentaire
mardi 9 novembre 2010 par Gilles J. Guglielmi
Cette liste est un des instruments permettant d’identifier les publiants au sens que l’AERES prête à ce terme, mais cette identification ne saurait évidemment se limiter à une appréciation quantitative. Elle ne constitue pas un classement des revues et publications juridiques. D’une autre nature, cet (...) > suite


Droit administratif comparé

Plan du cours de M1
jeudi 14 octobre 2010 par Gilles J. Guglielmi
Plan indicatif du cours de M1 enseigné à l’université Paris-II (Panthéon-Assas) en 2010-2011 sur la comparaison des droits administratifs, accompagné d’une bibliographie et d’une sitographie. > suite


Plagier une thèse de droit privé n’est pas seulement une affaire privée

à propos de Cass. crim. 15 juin 2010, n° 09-84034
lundi 11 octobre 2010 par Gilles J. Guglielmi
Ne pouvant se prévaloir d’exceptions d’extinction de l’action publique tirées de la prescription et de l’amnistie, doit être condamné à deux ans de prison avec sursis celui qui reproduit une substantielle partie de la thèse d’autrui dans sa propre thèse de doctorat. > suite


Autour d’un arrêt : "d’Aillières, 1947".

lundi 11 octobre 2010 par Gilles J. Guglielmi
Séance de recherches interdisciplinaires (droit, histoire, société) centrée sur le « grand arrêt » d’Aillières et sur le contexte historique du droit administratif de la période. Au CERSA, le 22 octobre 2010 à 10 h. > suite


L’UE se défie (de ses) des tracteurs

La pertinence et l’importance des directives européennes ont encore frappé
lundi 4 octobre 2010 par Gilles J. Guglielmi
C’est avec un immense respect que l’on saluera la parution de la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil "relative aux dispositifs de protection, montés à l’arrière, en cas de renversement des tracteurs agricoles et forestiers à roues, à voie étroite" (COM(2010) 510 final, 2010/0264 (COD)) du 27 septembre 2010. > suite


Privatiser un peu plus la sécurité

mardi 14 septembre 2010 par Gilles J. Guglielmi


Cours de droit administratif L2 (1er semestre)

jeudi 2 septembre 2010 par Gilles J. Guglielmi

Fac-similé du cours publié en édition commerciale.

ATTENTION : cette édition date de 2003 et n’a pas été mise à jour ! Elle n’est utilisable que pour s’acclimater aux cadres et à la logique de la matière. Mais le droit administratif français évolue très vite et les innovations jurisprudentielles sont souvent profondes.

 > suite


Le droit des marchés s’applique aux résultats de la négociation collective

y compris dans les régimes de retraite des agents publics locaux
samedi 31 juillet 2010 par Gilles J. Guglielmi
C’est le résumé que l’on peut tirer d’une décision de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) en date du 15 juillet 2010 (grande chambre, aff. C-271/08), Commission c. Allemagne> suite


La hiérarchie n’a pas sa place entre universitaires

De la dérive qui substitue la gestion à la connaissance et des moyens d’y remédier
samedi 12 juin 2010 par Geneviève Koubi


Réviser le principe de précaution ?

mercredi 2 juin 2010 par Gilles J. Guglielmi
Le principe de précaution semble faire l’objet ces derniers temps d’une attaque en règle. Est-ce oublier sa valeur constitutionnelle, ou engager une argumentation tendant à sa révision ? > suite

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé |

Suivre la vie du site fr    ?

Creative Commons License