La charte du parfait Doyen

transposable aux présidents d’université
mardi 25 mai 2010 par Gilles J. Guglielmi

A l’heure où certains présidents d’université, que certains qualifieraient de "présidents voyous" sont révoqués pour raisons disciplinaires par des juridictions spéciales, il est un joli texte que l’un de nos collègues spécialiste de la physique quantique a eu la gentillesse de diffuser sur le Net.

 Charte du Parfait Doyen

 (Valable, aussi, pour les Présidents des Universités, Mutatis Mutandis)

Par sa droiture et ses qualités humaines, morales et scientifiques, il se distinguera

Sur la base d’un Programme, écrit et explicite, adressé à ses électeurs, il se présentera

Une fois élu, ce qu’il a dit, il fera, ce qu’il a promis, il tiendra, et les engagements pris,
fidèlement, il observera

Pour que les responsabilités soient relayées et partagées, d’un seul mandat, il se contentera

Au service de la Communauté, il se mettra

Au Devenir et à la Prospérité de l’Institution, et non à son propre présent et devenir,
entièrement, il se consacrera

Car la charge de Doyen, un sens élevé du devoir et un oubli entier de soi, exigera

Son ego et ses envies intérieures, il combattra et ses intérêts, il oubliera

La tentation du décanat-tremplin, il surmontera

Les acquis de notre Université, il défendra

A aucun moment, les Libertés Académiques et l’Action Syndicale, il n’entravera

Les décisions des Structures Elues, et en premier celles du Conseil Scientifique, il appliquera

La règle du consensus, il adoptera

Sinon au choix de la majorité, il se soumettra

Jamais, pour les grands problèmes, tout seul, il ne décidera

La politique du fait accompli, il bannira

Civiquement, loyalement et dans l’Etat de Droit, ses idées, il exprimera

Point de rancœur envers ses contradicteurs, il n’aura

Personnaliser les problèmes, il évitera

Aucun courant ni sensibilité partagés, il ne négligera

Les débats courtois et l’échange fructueux des idées, il encouragera

Y intégrer l’humour (inoffensif), quand les nerfs sont à fleur, il s’efforcera

Ses états d’âme et ses sautes d’humeur, il maîtrisera

Entre une attitude autoritaire et autiste et une attitude basée sur le dialogue et la concertation, cette
dernière, il choisira

Etre, à la fois, ferme, aimable et ouvert, il devra

En catalyseur, régulateur, modérateur, médiateur, il se comportera

Les étudiants et tout le personnel enseignant-chercheur, administratif, technique
et ouvrier, il respectera

Toujours courtoisement, il leur parlera

Ni blasphèmes, ni insultes, ni injures, jamais, il ne prononcera

Etre à l’écoute de tout le monde, sans distinction, il saura

Des cercles de copinage et des lobbies, il s’écartera

Des faux amis et des conseillers auto-déclarés sans scrupules, il se méfiera

Ni ses amis, ni ses proches, ni quiconque, il ne favorisera

A l’équité et à la transparence dans la répartition des deniers publics,
scrupuleusement, il veillera

Si sur ce droit chemin, tout au long de sa mission, il se maintiendra

La déprime et le mal-être pour lui-même, il préviendra

Et c’est en bienheureux d’avoir accompli honnêtement son devoir qu’il partira

L’Université reconnaissante lui sera

La Nation, parmi les bâtisseurs de sa prospérité, le comptera

Et, même avec quelques petits grains de sable inévitables, respecté, estimé et regretté par ses collègues, il restera

Et, pour toujours, dans leur cœur et dans le mien, il demeurera

HORCHANI Salah
Professeur des Universités


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 13189 / 1822415

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Droit du service public  Suivre la vie du site L’Université est aussi un service public   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.24 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 159